Partagez|

Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
NEW-YORKAIS
avatar

Et si tu nous disais tout de toi ?
Groupe: Citizen
Etudes: Aucunes pour l'instant
Relations:

| Messages | : 104
| Points | : 117
| Date d'inscription | : 04/01/2012
| Age | : 27
| Localisation | : Los Angeles
| Célébrité sur l'avatar | : Zac Efron

MessageSujet: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Mer 18 Jan - 1:08


Keenan & Judith




    Il était 7 heures du matin, Keenan commençait à émerger d'un sommeil léger, il n'avait pas bien dormi cette nuit là, pensant à son père et au fait qu'il allait devoir trouver un travail à New York. Il avait vraiment besoin de se changer les idées, de se vider la tête. Il se leva, prit un petit déjeuner, s'habilla d'un débardeur blanc, d'une veste noire et d'un jogging noir, mit ses basket et sortit. Il prit le métro jusqu'à Central Park, un endroit qu'il n'avait pas encore vu depuis qu'il était arrivé, tout le monde en parle, il serait judicieux d'aller y faire un tour. Une fois sur place il regarda autour de lui, l'endroit était superbe et parfait pour un footing matinal, il était 8h40 et Keenan commença à courir. Il avait mit ses écouteur histoire de ne pas penser à la douleur dans les jambes, mais elle ne servait pas grand chose puisque la seule chose qu'il avait en tête était Dolce. Elle avait tellement été gentille avec lui, ils avaient sympathisé très rapidement ce qui avait beaucoup plus à Keenan qui avait décidé de rester à cause ou grâce à elle, il n'en savait trop rien. Sa vie venait de prendre une tournure tout à fait imprévue et cela lui faisait du bien, il n'avait jamais prit de décision hâtive, ni même prit de décision pour lui même, cette fois ci c'était son choix, il lui appartenait et s'il se trompait il ne pourrait s'en prendre qu'à lui même. Il pensait aussi un peu à son père, il ne savait pas s'il devait avoir pitié de lui pour l'état dans lequel il était ou bien heureux de ce qui lui arrivait après tout le mal qu'il avait pu faire autour de lui. Il ressentait un peu des deux surement. Il essaya de se changer les idées et pensa à ce qu'il pourrait faire pour gagner sa vie ici. Tout était différent, peut être allait il penser à un métier qui ne lui serait jamais venu à l'esprit avant, comme un travail dans la pub, dans la vente, ou dans la mode, non ça ce n'était définitivement pas fait pour lui, même si c'était un peu stressant, un tout nouveau monde s'offrait à lui, une toute nouvelle vie, et c'était quand même bien de se dire que son destin n 'était pas tracé d'avance. Il courra pendant plus d'une heure puis s'arrêta pour faire des étirements dans l'herbe. Une fois fini il éteignit son baladeur et s'allongea dans l'herbe profitant des quelques rayons de soleil qui traversaient les arbres, c'était plutôt rare en cette saison. Il ferma les yeux un instant essayant d'imaginer sa nouvelle vie ici. Au bout d'un moment il rouvrit les yeux et s'asseya pour voir les gens qui l'entouraient. Il y avait ce très vieux couple qui marchait l'un dans la main, ce qui fit sourir Keenan qui n'avait jamais vu ça de sa vie, il n'avait jamais connu que l'échec d'une vie amoureuse, c'était plutôt rassurant que peut êtrre tout n'était pas perdu. Il aperçu aussi des enfants qui jouaient dans l'herbe, il n'étaient pas très grand, surement 2 ou 3 ans, à cet âge rien n'a d'importance, le monde est encore magique à leurs yeux. Puis il vit cette jeune fille qu'il avait croisé plusieurs fois mais qui à chaque fois détournait le regard et partait dans l'autre sens presque en courant ce qui se reproduisit à l'instant dès qu'elle croisa son regard. Keenan se leva rapidement et la rattrapa. Il n'avait aucune idée de pourquoi elle agissait ainsi mais il était bien décidé à le savoir. Elle n'avait aucune raison de le fuir comme la peste, et aux dernières nouvelles il n'était pas encore devenu un psychopathe recherché par la police, il fallait qu'il sache ce qui se passait, être sur qu'il n'avait rien fait de mal.

    - Hey!!! J'peux savoir ce qui se passe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Red-Bedroom-Studios/2449751688574
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Lun 23 Jan - 19:33


    Allongés dans l'herbe, un couple s'embrassait. Le beau jeune homme éloigna un instant ses lèvres de celles de sa meilleure amie. Ils se connaissaient depuis l'enfance. Tous deux avaient partagé de merveilleux moments et une belle histoire épistolaire. Il fallait dire qu'à l'époque de la tendre enfance, la jolie jeune femme n'habitait pas aux États-Unis. Indonésienne, elle se contentait alors de rêver d'autres horizons. D'un autre pays où vivre. Ce n'était pas tant qu'elle n'était pas bien là où elle était, c'était surtout qu'elle désirait vivre de nouvelles aventures. Ses parents la sachant timide trouvaient cette attitude étrange. Malgré tout, ils l'avaient laissée rêvasser d'un futur où enfin elle embarquerait dans un avion, à la découverte de l'inconnu. Lorsque ce jour était venu, la belle brunette était venue dans le pays en tant qu'étudiante boursière. Les deux jeunes gens s'étaient éloignés. Il était entré dans la fraternité adverse à la sienne. Ces deux camps se livrant une bataille sans merci, Aaron n'avait pas hésité à s'en prendre à son ex-meilleure amie. Il était allé loin. Jusqu'à briser son couple parce que cela l'amusait et parce qu'il ne pouvait pas voir plus de trois secondes le visage du petit ami de celle qu'il appréciait torturer à présent. Lui était amoureux d'une amie très proche de la belle brunette. Toute cette histoire était compliquée. Mais tous deux blessés, ils s'étaient expliqués et étaient devenus très proches. Judith avait senti que quelque chose se préparait entre eux. Elle l'avait laissé l'embrasser, trahissant ainsi Dolce. Partageant un grand secret, les deux tourtereaux s'étaient promis de profiter du temps qui leur était donné.
    Judith souriait tandis qu'il la regardait dans les yeux. Il n'avait pas le droit à une grande pratique sportive. Ce n'était pas un problème et le rendait plus tendre encore. Son visage de dieu grecque et ses gestes tendres en faisaient un homme merveilleux.

    « Quoi ? »
    - Quoi "quoi" ?
    « Je n'sais pas, tu me regardes bizarrement. »
    - Je n'ai pas le droit d'être heureux ?
    « Si ! On devrait peut-être pas trop tarder... Je t'ai préparé une surprise. »
    - Une surprise ? Tu vas pas m'faire ça ? J'déteste les surprises !
    « Pour une fois, tu vas devoir me faire confiance ! »

    Judith s'était levée, quittant l'étreinte de ses bras. La jeune femme lui prit la main et l'entraina vers la sortie du parc. Cette soirée avait été l'une des meilleures. Ils avaient passé un merveilleux moment. Un de leurs derniers. Debout, le regard retraçant la sortie de son souvenir en dehors du parc, Judith soupira. Elle n'était pas passée par le parc depuis plusieurs semaines. Cet endroit était l'un des derniers dans lequel les souvenirs étaient les plus susceptibles de se raviver. Ils avaient tendance à se multiplier ces derniers temps. Plusieurs fois, Judith avait croisé un homme. Et lorsqu'elle le voyait, la perte d'Aaron lui serrait un peu plus le cœur. Sa culpabilité se réanimait également. Il semblait que son meilleur ami s'était réincarné en lui. Trait pour trait, expression pour expression, Aaron semblait habiter ce corps. À chaque fois que son regard croisait le sien, ou bien la courbure de sa silhouette avantageuse, Judith fuyait. Accélérant le pas ou bien en courant s'il le fallait, la jeune femme ne voulait qu'une chose : oublier ce visage. Oublier cette voix. Le regard de la brunette s'attarda à nouveau sur le gazon et au delà. Pendant un instant, elle crut le revoir. Les cheveux coupés différemment, mais sportif, comme autrefois. Avant la maladie. Elle crut se souvenir. Mais ce n'était pas une vague de fumée. C'était cet homme. Cette réincarnation. Judith l'observa. Le jeune homme faisait visiblement du sport. Du jogging. Il écoutait de la musique. Pendant une fraction de seconde, la jeune femme se surprit à se demander s'il écoutait le même style de musique qu'avait l'habitude d'écouter Aaron. Lorsqu'elle attarda son regard sur ce visage qui lui semblait si familier, Judith se glaça. Les yeux du jeune homme étaient tournés vers les siens. Il la regardait. Depuis combien de temps ?! Abandonnant l'idée de rechercher une quelconque différence dans ce visage qu'elle connaissait si bien, Judith détourna son attention sur une sortie plausible. Elle se fichait de paraître folle à liée ! Le jeune homme approchait et Judith se sentit comme figée. C'était comme faire face à un fantôme ! Le regard de la jeune femme croisa le sien et elle crut défaillir. Une telle similitude. Était-ce son esprit qui divaguait ? Se faisait-elle des idées ? Sa voix résonna dans sa tête pendant quelques secondes. Le regard fixe, figée, Judith ne sut que répondre. Un simple « Pardon ? » parvint à franchir le seuil de ses lèvres. Judith cligna des yeux, tentant de reprendre ses esprits. Elle l'observa. Ce n'était pas Aaron. Physiquement, certes. Mais ce regard, elle ne le connaissait pas. Il la regardait comme si elle était complètement folle, bonne à enfermer ! Judith se ressaisit aussitôt.

    « Je suis désolée je... vous lui ressemblez tellement... Désolée. »

    Judith avait prononcé ses derniers mots avec l'intention de s'en aller dans la voix. Malgré tout, ses jambes étaient restées soudées au sol !
Revenir en haut Aller en bas
NEW-YORKAIS
avatar

Et si tu nous disais tout de toi ?
Groupe: Citizen
Etudes: Aucunes pour l'instant
Relations:

| Messages | : 104
| Points | : 117
| Date d'inscription | : 04/01/2012
| Age | : 27
| Localisation | : Los Angeles
| Célébrité sur l'avatar | : Zac Efron

MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Ven 3 Fév - 2:02

    Keenan savait que les apparences pouvaient être trompeuses. Il avait cru pendant longtemps que l'amitié était sincère. Que des amis ne se feraient jamais de mal, quels qu'en soient les raisons. Que quoi qu'il arrive il aurait toujours une personne de confiance à ses côtés. Il s'était largement trompé, il avait compris bien trop tard que les amitiés ne sont pas faites pour durer, que si l'enjeu est important, des amis peuvent vous trahir, ou même parfois simplement par égoïsme, et que dans la vie, on est toujours seul et qu'il ne faut compter sur personne si l'on veut réussir. Il l'avait appris à ses dépends certes, mais la leçon avait été retenue. Il savait que parfois ce que l'on croyait vrai se retrouve être un énorme mensonge. Il savait donc que cette fille qui paraissait totalement folle avait peut être une bonne raison d'agir comme elle le faisait, mais cela lui échappait réellement. Il n'avait aucune idée de quelle pouvait être la raison qui la poussait à agir de la sorte. Peut être était elle réellement folle, peut être qu'il avait l'air d'un sérial killer pour qu'elle le fuie de cette façon, il n'en avait aucune idée, mais cela le tracassait. Il n'aimait pas du tout que les gens se fassent une mauvaise opinion de lui, ils pouvaient penser ce qu'il voulait de lui mais seulement une fois qu'ils savaient qui il était, et cette jeune femme semblait avoir un problème avec lui et il était déterminé à découvrir le fin mot à toute cette histoire. Mais lorsqu'il s'approcha d'elle et lui parla, elle semblait complètement terrifiée, morte de peur à l'idée qu'il puisse encore s'approcher d'elle. Il ne comprenait vraiment rien à toute cette histoire. Elle relacha légèrement ses muscles tout en continuant de trembler et quelques mots sortirent de sa bouche. "vous lui ressemblez tellement". A qui pouvait-il bien ressembler au point de faire fuir cette personne qui se trouvait en face de lui? Un ex petit ami? surement, une personne décédée de son entourage? probable, ou alors elle était tout simplement folle alliée, hautement probable. Il était persuadé que c'était la seule et unique raison, elle divaguait, mais comme il le savait bien, les apparences pouvaient être trompeuses, il décida alors de rentrer dans son jeu et d'essayer d'en savoir un peu plus sur cette personne qui lui ressemblait tant.

    - J'avoue ne pas bien comprendre, je ressemble à une personne que vous connaissez et c'est pour cette raison que vous me fuyez comme la peste?

    Il était tellement confus qu'il la fixait du regard afin d'essayer de comprendre ce qui se passait dans sa tête. Un air totalement désespéré pouvait se lire sur son visage, on pouvait en apprendre beaucoup sur les pensées d'une personne rien qu'en regardant les expressions du visage, Keenan s'en était bien trop souvent aperçu, il avait très vite compris qu'il devait comprendre plus que ce qu'on lui disait car la vérité ne lui était pas toujours avouée. C'était la toute première fois qu'il regrettait d'être venu dans une ville comme New York où tout peut arriver. Depuis qu'il avait emménagé avec Dolce, tout s'était extrêmement bien passé. Il adorait sa nouvelle vie et voulait encore découvrir un peu plus ce qui se passait dans cette ville mais c'est ce genre de rencontre qu'il craignait. Il n'avait aucunement envie de s'attirer des problèmes mais il savait très bien que les problèmes viendraient à lui et ceci en était un pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Red-Bedroom-Studios/2449751688574
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Lun 6 Fév - 16:08


    Judith se surpris à vouloir caresser le visage du jeune homme. Keenan ressemblait trait pour trait à Aaron. Le jeune homme était sportif. Comme l'était autrefois son ami, avant que la maladie ne se manifeste. Il la regardait comme si elle était elle-même atteinte de folie. Peut-être bien après tout ? Peut-être qu'il ne ressemblait absolument pas à Aaron ! Peut-être avait-elle vu dans l'expression de son visage un petit air de déjà-vu. Et aussitôt, elle avait transposé ses souvenirs sur ce physique qu'il lui semblait connaître ! Malgré tout, elle devait se faire à l'idée qu'il n'avait rien d'autre en commun avec son défunt ami qu'une apparence physique. Et visiblement, un caractère bien défini également ! La jeune femme ne pouvait pourtant pas décrocher son regard du sien. Il la fixait lui aussi, et cela avait le don de la mettre mal à l'aise. Rien à faire, elle ne pouvait pas se sentir bien lorsqu'il était près d'elle. Non pas qu'elle le déteste ou ressente une aversion à son égard ! Au contraire. Elle avait simplement peur de dire quelque chose qui pourrait lui rappeler la douleur qu'elle avait pu vivre au quotidien lorsqu'Aaron avait manifesté les derniers symptômes. Alors fuir semblait être la meilleure des solutions. Fuir. Fuir. Mais dans ce cas, pourquoi ses jambes refusaient de bouger ? De toute façon, Judith ne pouvais pas s'en aller, comme ça, sans dire un mot. C'était trop tard. Le jeune homme la regardait, se tenait à quelques pas d'elle. Pour ainsi dire, elle était piégée ! Elle se sentait comme paralysée. Figée, là, sans dire un mot, Judith attendait que la sentence tombe. Qu'il l'insulte de folle à liée, qu'il l'envoie balader, voler tout droit dans les rosiers. Mais rien. Pas un geste. Pas une méchanceté, une insulte. Seulement des signes de surprise, d'incompréhension. Il ne semblait pas la détester ou bien la prendre pour une folle à interner. Keenan lui demanda si c'était bien parce qu'il lui rappelait quelqu'un qu'elle connaissait qu'elle le fuyait comme la peste. Oui. Et non.

    « Je... que je connaissais. »

    La jeune femme ne savait pas ce qu'elle pouvait dire. Ce qu'elle pouvait faire. Elle regarda un instant autour d'elle avant de s'approcher un peu, pour éviter de trop hausser la voix. Nerveuse, elle jouait avec ses mains. Finalement, elle les cacha dans les poches avant de son manteau. Cette situation était vraiment étrange. Elle était très gênante !

    « Je suis désolée... Je... Je vous promets que je n'suis pas une folle, tout droit échappée de l'asile. C'est juste que... Vous ne lui ressemblez pas, vous êtes son portrait craché. Et... je le connaissais depuis... aussi loin que je puisse m'en souvenir : toujours. Il est mort l'année dernière. »

    Judith baissa le regard.

    « Alors quand je vous aperçois, ça me rappelle de merveilleux souvenirs... mais de très mauvais aussi. Des douloureux. Je... Je suis désolée. »

    Judith le regarda, un mince sourire aux lèvres. Elle se détourna et s'approcha de la rue. L'accident lui revenait en tête. Dolce. Sa trahison. Leur amitié brisée. La voiture. Le bruit de fracas...
Revenir en haut Aller en bas
NEW-YORKAIS
avatar

Et si tu nous disais tout de toi ?
Groupe: Citizen
Etudes: Aucunes pour l'instant
Relations:

| Messages | : 104
| Points | : 117
| Date d'inscription | : 04/01/2012
| Age | : 27
| Localisation | : Los Angeles
| Célébrité sur l'avatar | : Zac Efron

MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Jeu 15 Mar - 1:13

    Depuis le premier jour où il avait croisé la jeune fille, Keenan s'était imaginé toutes sortes de choses comme étant la raison pour laquelle elle le fuyait, mais jamais il n'aurait pu imaginer ce qui était en train de se passer. Toute cette histoire était invraisemblable, il se demandait même si il n'était pas en train de rêver, mais malheureusement, tout était réel. Il se rappela avoir déjà ressentit ce sentiment auparavant, mais à l'inverse. Il avait fait un rêve vraiment bizarre, si étrange que seulement des flashs se promènent dans sa tête, lorsqu'il s'était réveillé, il avait compris que tout ça n'était qu'un rêve due à l'étrangeté de ce qu'il avait vu mais tout lui avait semblé réel, bien plus réel que ce qui se passait en ce moment.

    Comment ça?

    Keenan n'arrivait pas réellement à cerner la situation, il ne comprenait pas ce qu'elle lui disait. Tout cela n'avait aucun sens. Il se demandait si elle n'était pas réellement folle, après tout, cela n'aurait rien de vraiment étrange dans le monde dans lequel nous vivons maintenant, mais elle était tellement triste et pétrifiée qu'il sentait que cette histoire était bizarre mais peut-être vraie.

    Je suis sincèrement désolé pour votre perte, mais je ne suis pas lui, il faut que vous le compreniez, je ne peux pas être lui, et je peux comprendre que vous soyez perturbée en me voyant mais il faut vraiment que vous vous repreniez.

    Keenan ne savait pas vraiment comment réagir face à la situation, il n'avait, bien évidemment, jamais vécu quelque chose du genre. Et même si cette jeune femme paraissait être sincère et croyait dur comme fer à ce qu'elle racontait il n'était pas certain de la croire, une telle ressemblance avec une autre personne était impossible, et le fait qu'il soit décédé empirait les choses et devait chambouler un peu l'esprit de cette fille. Malgré tout il ne voulait pas être désagréable car il voyait bien qu'elle était très triste, et cela le touchait, il ne savait pas vraiment pourquoi.

    Je comprend je suis désolé, mais peut être que vous avez l'impression que je lui ressemble uniquement parce que vous n'avez pas encore fait votre deuil. Une ressemblance aussi prononcée, je ne sais pas si c'est possible, c'est peut être votre inconscient qui vous joue des tours.

    Il la regarda un instant puis lorsqu'elle se tourna vers la route, elle commença à tomber dans les pommes. Il se précipita pour pouvoir la rattraper à temps. Elle était tellement boulversée que ses jambes n'arrivaient plus à rester droite et la firent tomber. Il décida alors de la croire, tout ça avait un tel impact sur elle que ce devait être vrai. Mais si c'était le cas, cela voulait dire qu'un garçon décédé lui ressemblait comme deux gouttes d'eaux, cette pensée le faisait frémir. Avait-il un jumeaux? non cette idée n'était même pas envisageable. Une simple coincidence? Il n'y croyait pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Red-Bedroom-Studios/2449751688574
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Lun 23 Avr - 22:36


    C'était comme si elle pouvait de nouveau le voir. Le toucher. Le serrer contre elle. L'aimer. C'était comme si son cœur s'était de nouveau mis à battre de plus en plus vite, lui donnant l'envie presque douloureuse de sentir ses lèvres contre les siennes. Elle pourrait alors sentir l'odeur de son parfum, la douceur de sa peau, le picotement de sa barbe qui commençait déjà à repousser... Sa peau chaude contre la sienne pourrait alors la rassurer. Lui dire que tout cela n'avait été qu'un mauvais rêve. Peut-être était-ce le cas ? Peut-être n'avait-elle fait qu'imaginer la mort d'Aaron ? Ou bien cela n'était peut-être qu'une vaste supercherie ?! Le jeune homme avait peut-être désiré changer de vie ? Il s'était fait porté mortellement malade et avait feinté sa propre mort à l'hôpital ! Non. Cette idée était non seulement abominablement, mais aussi tirée par les cheveux. Aaron n'était pas du genre à la faire souffrir ses proches intentionnellement. Il pouvait parfois se comporter comme le pire des enfants gâtés. Mais jamais il n'aurait imaginé un tel stratagème. C'était bien trop cruel. Cela ne lui ressemblait pas. Judith devait alors revenir à la dure réalité. Aaron était bien mort, ce matin-là, sur son lit d'hôpital. Ses yeux clos ne s'étaient jamais rouverts. Judith n'avait jamais revu le pétillant de son regard. Elle ne le reverrai jamais. Pourtant... Il lui avait déjà semblé l'avoir fait. L'avoir vu. Dans celui de ce jeune homme. La ressemblance n'était pas frappante : elle était désarmante ! Judith sentait son cœur se serrer. Partagée entre la nostalgie et la tristesse, elle se contentait de rester là, à se justifier, sans pour autant prendre une décision en bonne et due forme. Pourtant, elle parvint à esquisser quelques pas. Ses jambes ne répondaient presque plus. C'était comme si, elle aussi, se voyait perdre toute énergie. Sa tête s'embrumait. Elle aurait pu s'expliquer, montrer un des nombreuses photos qu'elle possédait d'Aaron sur son cellulaire, mais non. Elle s'était contentée de se retourner et de marcher lentement vers une des sorties du parc. Les larmes aux yeux, Judith pensa que c'étaient ces dernières et uniquement celles-ci qui venaient momentanément flouter sa vision. Pourtant, lorsqu'elle sentit ses jambes lâcher prise, Judith sombra momentanément dans l'inconscience. La chute ne fut néanmoins pas brutale. La brunette s'était de suite attendue à heurter le sol. Mais il n'en fut rien. Lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, quelques secondes plus tard, Judith faisait face au visage de Keenan. Ce dernier l'observait. Elle était tombée dans les pommes. Pathétique ! Cela n'allait pas aider à la faire passer pour une fille saine de corps et d'esprit...

    « Je... Qu'est-ce qui s'est passé ? »

    N'était-ce pas évident ? Pendant une fraction de seconde, la jolie chanteuse avait cru faire face à Aaron. Elle s'était apprêtée à prononcer son prénom quand cette histoire lui était revenue en mémoire. La fatigue, le stress des examens et de ses productions sur scènes n'avait sans doute pas aidé. Et ce fantôme plus en chair et en os que jamais n'avait été que la cerise sur le gâteau ! Ne bougeant pas, Judith cligna plusieurs fois des yeux pour éclairer sa vision.

    « Je suis désolée... Je m'appelle Judith. »

    Judith se redressa lentement mais décida de rester assise. Une autre chute n'était pas dans sa liste d'idées et cette fois-ci, Keenan ne serait peut-être pas suffisamment rapide pour lui éviter une commotion cérébrale ! Elle le regarda un instant. Son regard s'éclaircit et elle approcha sa main de son sac à main. Elle y fouilla mécaniquement et en ressortit son cellulaire. Judith appuya sur quelques boutons avant de tendre le téléphone au jeune homme.

    « Il s'appelait Aaron... Aaron Dawson. C'était mon meilleur ami. On sortait ensemble quand il... nous a quitté. »
Revenir en haut Aller en bas
NEW-YORKAIS
avatar

Et si tu nous disais tout de toi ?
Groupe: Citizen
Etudes: Aucunes pour l'instant
Relations:

| Messages | : 104
| Points | : 117
| Date d'inscription | : 04/01/2012
| Age | : 27
| Localisation | : Los Angeles
| Célébrité sur l'avatar | : Zac Efron

MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me? Jeu 7 Juin - 23:33

  • Lorsque Keenan vit que la jeune femme commençait à fléchir il se précipita vers elle pour la retenir. Il avait courru d'instinct, sans se poser de questions. Il arriva à temps pour la retenir avant qu'elle ne touche le sol. Il l'allongea sur le sol et tenta de la réveillée ce qui ne marcha pas au début. Elle ne fut inconsciente qu'une trentaine de secondes mais elles furent les plus longues de toute sa vie. Il ne savait pas si elle avait réellement un problème ou si cela venait tout simplement de la chaleur ou du stress. Il lui tapotait la joue jusqu'au moment ou elle commença à rouvrir les yeux. Le stress retomba, il lui souria en voyant qu'elle allait bien.

    Vous êtestombée dans les pommes, je vous ai rattrapée à temps et vous ai allongée dans l'herbe, vous êtes restée inconsciente pendant environ 30 secondes.

    Toute cette histoire semblait invraisemblable mais elle y croyait dur comme fer, il pouvait comprendre que si il ressemblait vraiment à son ami, cela avait du lui faire un choc lorsqu'elle le vit pour la première fois et encore plus lorsqu'elle lui parla aujourd'hui. Il ne serait pas convaincu de la véracité de ce qu'elle disait tant qu'il n'aurait pas vu ce visage de lui même, mais il avait envie de croire cette jeune femme qui était si bouleversée par sa présence.

    Keenan, ravie de vous rencontrée, malgré les circonstances

    Il émit un petit sourire puis l'aida à se relever mais elle décida de rester assise ce qui était surement une bonne idée vu son état plutôt fragile. Il était contente qu'elle aille bien. Il la vit sortir son téléphone de sa poche et y chercher quelque chose à l'intérieur. Lorsqu'elle le lui tendit il eu l'impression que lui aussi allait tomber dans les pommes. La ressemblance comme elle le lui avait dit était plus que frappante, comme un jumeau. Il s’essaya à son tour puis regarda Judith, puis encore le téléphone, il avait tellement de mal à y croire. C'était irréaliste, mais pourtant il regardait bien la photo de ce Aaron, qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, sachant très bien que ce n'était pas lui. Il avait envie d'en savoir plus mais il sentait bien que le sujet était plutôt délicat pour Judith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Red-Bedroom-Studios/2449751688574
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me?

Revenir en haut Aller en bas

Keenan & Judith - What's wrong with you? What's wrong with me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dirèktè Lona Sando Joseph pran nan gonm akoz magouy pou madanm li Judith Benoit
» 03. What's wrong with you ?
» Keenan Wright - Ma présentation ;)
» [1616] Right way to do Wrong.
» Judith Benoit yon ti poulich ki fè Gassan eksite, kakut , istwa pouvwa ak sèks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEW YORK & CO' :: ♣ Manhattan :: Central Park :: Parc Floral-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit